Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François GERVAIS

Le Chant des Partisans ne serait pas ce qu'il est et ce qu'il représente aujourd'hui, sans parler de son compositeur: Anna Marly.

Anna Marly -de son vrai nom Betoulinsky- est née le 30 octobre 1917 à Saint-Pétersbourg. Elle va connaître bien des errances à travers les bouleversements de l'Europe. A partir de 1919, en compagnie de sa famille, elle s'exile  de la Russie devenue soviétique. Après des séjours à Londres, Berck, Dieppe et Paris, la famille décide de s'installer dans le sud de la France, à Menton plus exactement.

Danseuse, puis chanteuse-vedette dans les cabarets parisiens; la guerre va révéler son talent à des milliers d'hommes et de femmes qui résistent à l'occupant allemand.

Pourtant, lorsque Anna Marly arrive à Londres en 1941, personne ne la connaît. Elle s'engage comme cantinière au sein des Volontaires de la France Libre. Le soir, elle compose des chants que lui inspire les durs combats de la guerre en Europe.

Un soir de 1941, en apprenant que Smolensk, ville soviétique, est pilonnée par les nazis, le mot "partisans" lui traverse l'esprit. D'un jet le rythme vient, un poème mélancolique qu'elle chante en russe, s'accompagnant du seul bruit de ses doigts frappant le bois de sa guitare. C'est "La Marche des Partisans" (en russe) destinée aux partisans soviétiques, qui deviendra "Guerilla Song" pour la BBC, puis le "Chant des Partisans" pour les Français.

Ainsi donc, elle composa la musique et les paroles originales dans sa langue maternelle, le russe. Et c'est au cours des diverses tournées dans les cabarets et cantines militaires où elle se produisait, qu'elle fit la rencontre des futurs auteurs des paroles françaises: Joseph Kessel et son neveu Maurice Druon.

A Londres, où se retrouvaient de nombreux responsables de la Résistance, tels que Fernand Grenier, ou Emmanuel d'Astier de la Vigerie, on cherche un indicatif musical pour illustrer l'émission "Honneur et Patrie", diffusée par la BBC...

Mais ces Résistants ont un autre but, un impératif: créer un chant de la Résistance. Aussi, après plusieurs versions typographiques, Joseph Kessel et Maurice Druon, mirent en page un texte en langue française qui collait parfaitement au rythme de la mélodie.
C'est un soir à Londres chez "Liouba", où avaient coutume de se retrouver les Free French (Français Libres), que Joseph Kessel, alias Jeff, remit le texte français des "Partisans" qu'il venait d'écrire avec Maurice Druon.


<<Je l'essayai aussitôt... C'était beau et ça collait merveilleusement. Je n'osai pas avouer que j'avais mon propre texte dans la poche>> raconte Anna. <<... Je ne leur montrai pas, tant pis, mais j'étais légèrement véxée... Celui-là était beau, très beau même>>. Dans la salle, quelqu'un prononça "Le Chant des Partisans". De l'original russe, il ne restait que le mot "corbeaux" et la musique.

Au tout début, la composition d'Anna Marly, diffusée deux fois par jour n'est que sifflée sur les ondes courtes de Radio-Londres, car la mélodie jouée ainsi restait audible malgré le brouillage de la BBC. Son rythme lent et  lancinant lui donnait une puissance hors du commun. Devant le succès réel que remportait cet air sur les ondes, il devint vite un signe de reconnaissance dans les maquis. Dès lors, il fut décidé qu'il serait l'indicatif de l'émission "Honneur et Patrie" diffusée du 17 mai 1943 au 2 mars 1944 sur la BBC.

Jusqu'à la fin de la guerre, cet air regroupera et fédérera tous les combattants et Résistants. Aujourd'hui, il est joué à toutes les commémorations et manifestations, et représente la douleur et le combat de la lutte âpre de tous les hommes pour la Libération du territoire.

Peu après la libération, quand l'esprit de la Résistance s'est estompé et que les intérêts des partis politiques ont repris le dessus, Anna Marly s'est éclipsée et à reprit sa guitare de troubadour. Le "Chantre de la Résistance" comme l'avait baptisée Henry Frenay, s'est éteinte aux Etats-Unis en 2006 dans l'état de l'Alaska à l'âge de 88 ans.


Le Chant des Partisans
1)
Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaine ?
Ami, entends-tu les ces cris sourds du pays qu'on enchaîne ?
Ohé partisans, ouvriers et paysans, c'est l'alarme.
Ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes.
2)
Montez de la mine, descendez des collines, camarades,
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.
Ohé les tueurs a vos armes et vos couteaux tirez vite,
Ohé saboteurs attention à ton fardeau dynamite...                                                    
3)
C'est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères,
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère.
Il y a des pays où les gens aux creux des lits font des rêves,
Ici, nous vois-tu, nous on marche et nous on tue... ou on crève...
4)
Ici, chacun sait ce qu'il veut, ce qu'il fait quand il passe,
Ami, si tu tombes, un ami sort de l'ombre à ta place.
Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les routes,
Chantez compagnons, dans la nuit la liberté nous écoute...
5)
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne ?
Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh...                                           

Vous pouvez retrouver l'ensemble de la vie d'Anna Marly dans le livre dédié à sa mémoire "Anna Marly, troubadour de la Résistance", paru aux éditions Tallandier (2000).


D'autres aspects de sa vie,sur le "Chant des Partisans" et sur la Résistance sont consultables sur le site de la FNDIRP link

Commenter cet article