Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François GERVAIS

La Corse, premier département français libéré, le 4 octobre 1943 allait devenir un formidable porte-avion incoulable en Méditerranée et plate-forme d'appui capitale dans le Débarquement de Provence. Pas moins de dix-sept aérodromes y furent construits qui allaient permettre le bombardement de l'Italie du Centre, du Nord et de l'Allemagne du Sud. Vingt-deux classes y furent mobilisées. Après avoir participé nombreux à la Campagne d'Italie aux ordres du général Juin, à la Libération de l'Ile d'Elbe, ils furent 35 000 volontaires dans le Débarquement de Provence, en août 1944. Bien avant la libération de l'île, des Corses allaient s'illustrer dans la France Libre, en Afrique, en Italie, en Libye, sur le front de l'Est, et enfin, jusqu'au coeur de l'Allemagne.

Les combattants corses dans la Seconde Guerre mondiale de Jean-Lucien Rachelli (1) racontent à travers des personnages hors série l'épopée de ces guerriers insulaires sur les théâtres d'opérations de ce conflit mondial.

C'est Pinelli qui s'agenouille sous les obus pour embrasser le sol de France, en tête du commando Kieffer. Le colonel d'Ornano, compagnon de Leclerc, tué à Mourzouk dans le sud libyen, et Roger Ceccald, l'artilleur de Koufra. Le sergent-chef Dominique Taddei, dernier chef de section valide qui coiffe le Mono Casale, qui s'empare d'une mitrailleuse ennemie et la retourne contre une compagnie allemande dont il fauche sauvagement les rangs.

Le capitaine Robert Marchi, "As" aux treize victoires de l'escadrille "Normandie-Niemen", le colonel Jean Sassi au Vercors. Et les héros de l'ombre: Gabriel Péri fusillé au Mont Valérien, Danièle Casanova, morte à Auschwitz et tant d'autres...

Une moisson de faits d'armes et de décorations, plus de 10 000 citations: Légion d'Honneur, Croix de la Libération, Médaille Militaire, DSO, Silver Star, Croix de guerre. Le général de Gaulle en fera trente-cinq d'entre-eux "Compagnons de la Libération".


Un deuxième ouvrage patronné par l'ONAC, Expériences et mémoires combattantes corse, signé par trois jeunes historiens, Gilles Guérini, Sylvain Gregori et Marc-Paul Luciani, élargit la saga.

L'ouvrage restitue l'action des régiments corses de 1900 à 1945 du Tonkin au Chemin des Dames, de la Grande Guerre, de la Résistance à l'armée de la Libération.

Pour relever ensuite les traces des Corses anonymes ou célèbres, officiers ou 2e classe qui ont combattu, souffert et souvent sont morts en Indochine, puis en Algérie.

Le support de ce livre est constitué de documents écrits, de photographies d'époque ou d'objets conservés par les familles des disparus.

Un travail remarquable, émouvant où la mémoire gravée dans la pierre se relève sur des plaques et des stèles apposées sur une façade ou érigées sur une petite place à l'ombre des platanes et des oliviers. Pierre Darcourt (VDC/2008).

(1) Directeur du Service Départemental de l'ONAC de la Corse du Sud.

Combattants corses de la Seconde Guerre mondiale. Jean-Lucien Rachelli. Editions Stamperia Sammarcelli. ONAC Corse du Sud.

Expériences et Mémoires combattantes corses. S. Gregori, G. Guérini, M.P. Luciani. Editions Stamperia Sammarcelli. ONAC Haute-Corse.

Commenter cet article