Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



C'est un épisode peu connu de la Seconde Guerre mondiale. En juin 1940, un cheval fut passé par les armes, après avoir tué d'une ruade un soldat allemand...

Iris XVI avait de qui tenir: son cavalier attitré était le futur maréchal Leclerc de Hauteclocque...

Iris XVI avait le caractère fougueux et la ruade facile. Le cheval doit à l'un et à l'autre le curieux destin que révèle un des derniers numéros du Casoar, la revue des anciens élèves de Saint-Cyr. La robe d'un bel alezan brûlé, Iris avait cinq ans lorsqu'il tapa dans l'oeil d'un certain capitaine de Hauteclocque, lui-même réputé pète-sec.

Nous sommes en 1936, dans les quartiers de cavalerie de l'Ecole Militaire de Saint-Cyr, près de Versailles. Le jeune officier instructeur s'approprie le bourrin pour en faire un cheval d'armes. De fait, celui-ci le désarçonne à sa première sortie à la tête de l'escadron.

Hauteclocque est expédié à l'hôpital, avec un tibia en deux morceaux. Le futur chef de la 2e DB en conservera une claudication et une canne légendaire de Koufra à Berchtesgaden.

Malgré son accident il reste fidèle à son cheval. Reçu à l'Ecole de Guerre de Paris, il revient souvent le monter, le dimanche. Par ailleurs, Iris XVI trace plutôt bien son chemin sur les hippodromes environnants, avec pour jockey l'un des meilleurs gentleman-riders de l'Ecole: le capitaine de La Horie.

Arrive 1939. Jugé trop précieux... ou trop dangereux, le cheval n'est pas mobilisé. Il est dans les écuries de Saint-Cyr, lorsque, le 14 juin 1940, débarque une unité de cavalerie allemande. Le commandant connaît cet Iris XVI qui a naguère battu son propre cheval sur un hippodrome.

"Allez me le chercher", ordonne-t-il à un vieux palefrenier. Au moment où le soldat désigné franchit la porte de l'écurie, après avoir passé la bride à Iris XVI, l'animal décoche une ruade. L'Allemand est tué net. Riposte de l'officier: "Mettez ce cheval au mur. Amenez douze hommes. Ce cheval sera fusillé." Ce qui fut fait.

L'histoire pourrait s'arrêter là... Quatre ans plus tard, le capitaine de La Horie, sous les ordres de Leclerc, trouvait la mort à Strasbourg, à bord d'une Jeep de la 2e DB qui portait le nom... d'Iris XVI.

Commenter cet article