Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


L'acte signé à Reims, le 7 mai 1945, " Act of Military Surrender " est un acte purement militaire.

Hitler s'est suicidé une semaine plus tôt, le 30 avril, dans son bunker de Berlin pilonné par l'Armée Rouge. L'Allemagne est à l'agonie.

Dans Reims qui vit au rythme de la guerre, la présence américaine est massive. Trois mois plus tôt, en février 1945, les Américains se sont installés dans les immeubles abandonnés par les Allemands lors de la libération de la ville, en août 1944. Le général Dwight Eisenhower a installé le poste de commandement du S.H.A.E.F. (Supreme Headquarter Allied Expeditionary Forces) dans l'aile d'une école de la rue Jolicoeur, un grand bâtiment de briques rouges, à proximité de la gare et des voies ferrées.

C'est au premier étage de cette bâtisse que se déroule la reddition des forces allemandes. Seuls, d'un côté d'une longue table, le général Gustav Jodl, le chef d'état-major général de la Wehrmacht, l'amiral von Friedeburg et le colonel Oxenius. Face à eux, les généraux alliés: Bedell-Smith, Sousloparov avec son interprète Ivan Cherniaev et François Sevez représentant la France.

Le 7 mai, à 2h 41, la capitulation sans condition de Reims est signée par le général Jodl: << Nous, soussignés, agissant au nom du Haut Commandement allemand, capitulons par la présente sans condition au commandement suprême des Forces expéditionnaires alliées et, simultanément, au Haut Commandement soviétique, avec toutes les force de terre, de mer et de l'air qui sont à ce jour sous commandement allemand >>. L'acte de reddition de Reims est un texte court, de deux pages, qui comporte les signatures de Bedel-Smith, chef d'état-major de l'armée américaine.

Les Rémois n'apprendront ce qui s'est passé dans leur ville que le lendemain 8 mai, à 15 h, lorsque le général de Gaulle annoncera à la radio la capitulation allemande. La ville est immédiatement pavoisée aux couleurs de la France et des Alliés. Les sirènes de la ville retentissent et les cloches sonnent à toute volée. Dans les rues, on danse, on chante La Marseillaise.

A Eisenhower, apprécié des Rémois, le maire remettra, le 12 mai, la Médaille de la ville: << La ville de Reims est bien comme vous l'avez dit, le coeur de la France. Non pas tant parce que c'est la ville de Clovis, des Sacres royaux, de Jeanne d'Arc, non pas tant par sa cathédrale et son passé chargé de gloire. Pour tous les Français, Reims est aujourd'hui le coeur de la France tout simplement parce que c'est votre quartier général, et c'est toujours à Reims que battra le coeur de la France tant que votre fanion flottera sur cette école, désormais historique, où s'est terminée la carrière insensée d'une dictature qui ne rêvait que d'asservir les peuples libres. Il est donc légitime que la ville de Reims, la ville martyre de 1914-1918, qui doit déjà tant au peuple américain, vous garde une gratitude toute particulière. Elle s'honore aujourd'hui de vous conférer le titre de citoyen d'honneur >> .

Ike répondra: << Je tiens particulièrement en cette circonstance à dire toute notre appréciation à tous les Français de la Résistance dont le courageux effort a tant contribué à nos succès depuis le premier jour du débarquement jusqu'au jour de la Victoire. Mes paroles s'adressent à tous les Français qui ont combattu soit à nos côtés en uniforme, soit clandestinement pour préparer le chemin qui nous mena à la Victoire >>.

Et la Victoire ne sera célébrée à la cathédrale Notre-Dame que le dimanche 13 mai, jour de le fête nationale de Jeanne d'Arc.

Dix-sept ans plus tard, c'est dans la cathédrale de Reims que, le 8 juillet 1962, le général de Gaulle et le chancelier Adenauer scelleront la réconciliation franco-allemande.

Les derniers jours du IIIe Reich

25 avril: Encerclement de Berlin par l'Armée Rouge
29 avril: Entrée des Américains dans Munich et prise du camp de Dachau
30 avril: Les Russes s'emparent du Reichtag et suicide d'Hitler dans son bunker
1er mai: Prise de l'île d'Oléron par l'armée française
4 mai: La 2e DB du général Leclerc s'empare de Berchtesgaden et capitulation des troupes allemandes du Danemark et des Pays-Bas
7 mai: Signature de la capitulation allemande à Reims par le général Jodl
8 mai: Signature officielle de la capitulation par le maréchal Keitel à Berlin


Catherine Queyras
VDC

Commenter cet article