Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Installé dans le palais de Salm, à quelques mètres du musée d'Orsay, le musée national de la Légion d'Honneur et des Ordres de Chevalerie, a rouvert ses portes au public le 22 novembre 2006, après cinq années de fermeture.

Créé au lendemain de la Première Guerre mondiale, le musée de la Légion d'Honneur et des Ordres de Chevalerie a été inauguré en 1925. Il s'est étendu aux ordres étrangers en 1932, puis a connu en 1972 un premier agrandissement destiné à mieux présenter les nombreuses collections qui n'avaient cessé de l'enrichir.

Grâce au mécénat, le musée a pu encore se développer et se moderniser. Il occupe à présent 1 400 m2 dans l'aile du palais du Salm donnant sur le parvis du musée d'Orsay. Ainsi avec cet accroissement de l'espace d'exposition, la présentation des collections, parmi les plus riches d'Europe, est aujourd'hui plus vivante et plus attractive sans pour autant ternir le charme et l'élégance de l'architecture intérieure du palais.

Les travaux entrepris ont abouti à une transformation profonde du musée, en particulier dans sa conception. Le visiteur découvre la réalité des Ordres, les valeurs qu'ils recèlent et surtout les hommes et les femmes qui les représentent. Le musée invite à un voyage insolite dans le monde des décorations, centré autour de la Légion d'Honneur.

Du Moyen Âge à nos jours, le public traverse tous les continents tout au long d'un parcours résumant avec concision l'histoire politique et sociologique des pays. La salle des Ordres étrangers regroupe la totalité de la collection de décorations du musée. L'accent est mis sur la dimension humaine des décorations et sur le message civique qu'elles transmettent à travers l'exemple de ceux qui les ont portées.

A cet effet, le parcours est jalonné d'écrans qui diffusent des messages ponctuels faisant revivre les grands témoins de nos Ordres nationaux. Vingt-trois thématiques  -les poilus, les résistants, les artistes, les médecins, les savants, etc.-  rappellent que l'histoire est aussi une suite de choix individuels.

En fin de visite, une salle interactive invite à une réflexion sur les fondements de notre pays et sur les mérites de celles et ceux qui l'on construit. Elle permet de consulter plus de 300 portraits de femmes et d'hommes illustrant la richesse et la diversité des Ordres nationaux. Regroupés par séquences historiques ou thématiques, ces portraits aident à comprendre le rôle des distinctions au service de la nation et complètent largement les rencontres déjà proposées dans les salles sur les bornes interactives.

Au-delà des décorations, le musée présente de nombreux objets et peintures, comme, entre autres, un vitrail représentant le roi de Rome enfant, les baguettes du tambour d'Arcole, des tableaux illustrant des scènes de la campagne d'Egypte, un portrait de Guynemer ou encore celui du Premier consul peint par Antoine Gros.

Un programme pédagogique est spécialement conçu pour les élèves des collèges et des lycées qui y trouveront une leçon de civisme. En outre, le musée possède une salle pour accueillir une classe entière avec son professeur.

Pour une information plus poussée et complète, je vous recommande vivement de visiter le site officiel du musée où vous pourrez admirer les trésors que celui-ci renferme, en suivant ce lien:
link

 

Contact: Musée de la Légion d'Honneur et des Ordres de Chevalerie / 2 rue de la Légion d'Honneur / 75007 Paris
Tél: 01.40.62.84.25
www.legiondhonneur.fr

Commenter cet article