Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Les soldats français tombés durant la campagne de Tunisie (novembre 1942-mai 1943) sont inhumés dans deux nécropoles, celle de Gammarth et celle de Takrouna.

Aux termes de l'accord domanial franco-tunisien du 24 janvier 1959, la France conservait en toute propriété les cimetières de Gammarth et de Takrouna, et remettait les autres à l'Etat tunisien qui s'engageait à les maintenir jusqu'au jour où le regroupement des corps serait effectué, ce qui a été fait entre 1965 et 1971.

La nécropole de Takrouna est le lieu de mémoire des Forces Françaises Libres. 299 soldats des FFL y reposent. D'une superficie de 2,14 ha, elle est située à 120 km au sud de Tunis, dans la plaine côtière que domine le Djebel Garci. Le paysage aride imprime son caractère à la nécropole atténué par les allées fleuries de géranium et de lauriers roses formant une croix de Lorraine.

Au centre de la branche supérieure de cette croix est érigé le monument aux Français Libres sur le socle duquel sont inscrites leurs campagnes. A la base de cette croix, au centre du carré musulman, la Koubba, un petit mausolée, porte une inscription à la mémoire des premiers musulmans ayant répondu à l'<<Appel du Général de Gaulle>>.

Parmi les tombes du carré chrétien, une stèle commémore le général Diego Brosset, commandant de la première division des Français Libres, mort le 23 novembre 1944 sur le front d'Alsace.

Les deux nécropoles sont entretenues par le service des anciens combattants et victimes de guerre près l'ambassade de France en Tunisie.

VDC / 1596

Commenter cet article