Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François Gervais


Le 13 mai 1940, le XIXe Panzerkorps du général Guderian, après avoir traversé la Belgique et le Luxembourg, attaque la France et franchit la Meuse dans la région de Sedan.

Le 14 mai, tandis que sa 10e panzerdivision passant à l'Est de Sedan tente une action vers le sud, Guderian dû fléchir vers l'ouest l'axe d'attaque de sa 1re et de sa 2e panzerdivision. Il ouvre une brèche de huit kilomètres entre la 2e et la 9e Armée française et s'apprête à foncer en direction de Rethel.

Dans la nuit du 14 au 15, la 3e brigade de Spahis  -unité appartenant à la 9e Armée-  reçoit l'ordre de constituer un point d'appui au carrefour du hameau de La Horgne, et d'y fixer l'ennemi pour permettre à la 14e division d'infanterie de monter en ligne. Les Spahis du 2e Régiment de Spahis Algériens et du 2e Régiment de Spahis Marocains déjà très éprouvés par cinq jours de combats, de marches et de contre-marches, sont parfaitement conscients du sacrifice qui leur est demandé.

Laissant leurs chevaux à couvert, ils s'installent donc à La Horgne et, avec leurs moyens de combat particulièrement restreints et désuets, résistent toute la journée suivante aux attaques allemandes infligeant à la 1re Panzerdivision les plus lourdes pertes depuis le début de la campagne.

Le soir du 15 toutefois, épuisés, dans le village en flammes, à court de munitions, ils se résignent à cesser le combat. Certains réussissent à regagner les lignes françaises. D'autres, moins chanceux, sont faits prisonniers et reçoivent sur le terrain les honneurs militaires de leurs vainqueurs!

La vie de beaucoup trop d'autres enfin, s'est arrêtée ici dont celle des deux chefs de corps: le colonel Burnol du 2e RSA et le colonel Geoffroy du 2e RSM.

Dix ans plus tard, un mémorial des Spahis "morts pour la France" est érigé dans ce même village de La Horgne, il est inauguré en grande pompe le 14 mai 1950. Depuis, tous les ans, le dimanche le plus proche du 15 mai, les anciens Spahis et leurs amis se retrouvent dans ce haut lieu qu'est devenu La Horgne pour rendre hommage à ceux des leurs qui sont tombés là où la France les a envoyés.

Général Patrick Simon
Président du Burnous

Pour un récit plus développé sur le sujet, je vous conseille d'aller consulter les sites suivants:

Les Chemins de Mémoire: link

Spahis en Ardennes: link


Une évocation des combats de La Horgne sur le site de Histotik.fr


Commenter cet article