Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Anonyme

ossuaire-de-douaumont-opus2

Site emblématique de la bataille de Verdun, qui reçoit chaque année plus de 240 000 visiteurs, la nécropole et l'ossuaire de Douaumont font l'objet d'importants travaux de restauration dans la perspective des commémorations du centenaire de la Grande Guerre, qui débuteront en 2014.

 

Classé monument historique, l'ossuaire regroupe les restes mortels de plus de 130 000 soldats tués à Verdun et dont les corps n'ont pu être identifiés. Sa construction a été lancée en 1923, sous l'impulsion de l'évêque de Verdun, Mgr Ginisty, qui souhaitait donner à ces hommes une sépulture digne du sacrifice auquel ils avaient consenti. 

Pendant près de dix mois, de février à décembre 1916, les trois quarts de l'armée française et quarante divisions allemandes s'affrontèrent au cours de combats acharnés qui causèrent la mort de près de 300 000 soldats français et allemands.

Après neuf années de travaux, l'ossuaire est inauguré en 1932 par le président Albert Lebrun, qui déclara en présence d'une foule innombrable: << C'est ici le cimetière de la France >>.

Financée grâce aux fonds collectés auprès des donateurs français et étrangers, dont les Etats-Unis, la construction de l'ossuaire fut confiée, après concours, aux architectes Léon Azéma, Jacques Hardy et Max Edrei, qui s'attachèrent à donner toute la solennité requise à ce lieu de receuillement.

Erigé au sommet d'une colline, l'imposant édifice est surmonté d'une tour qui évoque pour certains un glaive enfoncé dans le sol jusqu'à la garde. Tel un phare éclairant le champ de bataille, la tour abrite également une cloche de 2 tonnes, le "bourdon de la Victoire", qui sonne lors des cérémonies.

A la veille du centenaire de la Première Guerre mondiale, de grands travaux de restauration ont été entrepris pour rendre à l'ossuaire son aspect d'origine. Altéré par des infiltrations d'eau, l'édifice a nécessité d'importantes interventions: nettoyage de la pierre par gommage, réfection des maçonneries et remplacement de blocs de calcaire de plusieurs tonnes.

Ossuaire-Douaumont

Le chantier se poursuit avec notamment la rénovation de l'ensemble des vitraux de la chapelle et de la crypte ainsi que l'installation d'un nouveau dispositif d'éclairage à basse consommation. Estimés à deux millions d'euros, les travaux sont pris en charge par la direction régionale des affaires culturelles, le ministère de la défense, le conseil régional de Lorraine et le conseil général de la Meuse, la maîtrise d'ouvrage étant confiée à la Fondation de l'Ossuaire de Douaumont, qui gère et entretien le site.

Installée à proximité immédiate, la nécropole nationale de Fleury-devant-Douaumont est la plus importante de France après celle de Notre-Dame de Lorette: elle rassemble près de 16 000 sépultures individuelles dont 596 stèles musulmanes. Elle a été aménagée de 1923 à 1936 par le ministère des pensions, chargé alors de regrouper au sein de cimetières nationaux, les dépouilles des soldats tombés au combat.

Un monument à la mémoire des combattants israélites morts pour la France durant la Grande Guerre, rappelle le "Mur des Lamentations", et un monument en hommage aux soldats musulmans morts pour la France, inspiré de l'art islamique, à, quant à lui, été inauguré en 2006.

ossuaire-de-douaumont photos3 22 212 2113 211281 full

La réfection de la nécropole a débuté récemment: outre le retrait des anciennes stèles, l'ensemble du site a fait l'objet de gros travaux de drainage et de nivellement. Parfaitement allignées, les nouvelles stèles ont été réalisées avec un ciment blanc qui conservera tout son éclat.

Les travaux de réfection de la nécropole sont entièrement à la charge du ministère de la défense, pour un coût total de 5 millions d'euros: ils entrent dans le cadre du programme de rénovation des sépultures de la Grande Guerre, dans la perspective des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale.

De nombreuses cérémonies commémoratives sont organisées à Douaumont, notamment, à la date anniversaire de la bataille de Verdun, en juin, au cours de laquelle se déroulent une montée aux flambeaux ainsi qu'une veillée aux morts, à l'initiative de l'association "Ceux de Verdun", créée en 1923. Chaque 11 Novembre, le "Comité de la Voie Sacrée" et de la "Voie de la Liberté" rapporte la flamme depuis l'Arc de Triomphe à Paris, où repose le corps du Soldat inconnu, jusquà Verdun.

 

Les Chemins de la Mémoire 06/2012 n°227

 

Pour en savoir plus:

Office du tourisme de Verdun / www.tourisme-verdun.fr

Mission histoire de la Meuse / www.verdun-meuse.fr

 

Contact:

Ossuaire et nécropole de Douaumont / 55100 Douaumont

Tél: 03.29.84.54.81

Mail: www.verdun-douaumont.com

 

 

 

 

 

Commenter cet article