Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Raoul Chombeau

Drivier-monument-morts-strasbourg

Le monument aux morts est dû au sculpteur Léon Drivier, né à Grenoble en 1878, disciple du sculpteur Auguste Rodin.

Il est situé sur la place de la République à Strasbourg, chef-lieu de la région Alsace, et du département du Bas-Rhin, capitale européenne, siège du parlement européen et de la Cour européenne des droits de l'homme.

Il a été élevé en 1936 en mémoire des Alsaciens incorporés de force -(déjà)- dans l'armée allemande, tués lors de la Première Guerre mondiale.

Le monument aux morts de Strasbourg a été inauguré le dimanche 18 octobre 1936 par le Président de la République Albert Lebrun, et Henry Lévy, maire-adjoint de Strasbourg qui fut à l'initiative de ce monument.

Il porte comme seule inscription << A nos morts >> sans mentionner la patrie pour laquelle les soldats sont tombés. En effet, la région a été au gré des guerres et de l'abandon de l'Etat français, tantôt française tantôt allemande, et de très nombreux Alsaciens "Malgré nous" sont tombés au combat des deux côtés durant les deux guerres mondiales.

Ce monument représente la Mère Patrie, elle tient ses deux fils mourants sur ses genoux. L'un regarde en direction de la France, l'autre vers l'Allemagne. Ils sont tombés après avoir combattu l'un contre l'autre, mais devant la mort, ils se donnent la main.

L'absence d'uniforme des deux combattants rend le drame de l'Alsace encore plus pathétique.

 

Raoul Chombeau (vice-président UNC 67)

La Voix du Combattant n°1784 / 04.13

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article