Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Deux grandes nécropoles, celles de Venafro et de Rome, abritent les sépultures des soldats du "Corps Expéditionnaire Français" morts pendant la campagne d'Italie (1943-1944).

Les soldats du "Corps Expéditionnaire Français" tués au cours de la Campagne d'Italie furent d'abord inhumés sur les sites des combats. Cinquante-cinq petits cimetières et plus de deux mille sépultures isolées étaient dispersés dans les Abruzzes, le long du Garigliano, dans le Latium, au bord de l'Arno, ainsi que sur l'île d'Elbe. Dès 1945, les services français entreprirent de les rassembler dans trois grands cimetières.

Les combattants qui trouvèrent la mort autour du Monte Cassino furent inhumés à Miano, près de Naples, et à Venafro, non loin de Cassino. Le cimetière du Monte Mario, à Rome, recueillit les soldats tombés au cours des combats lors de la progression jusqu'à Sienne et Florence, et pendant l'opération de l'île d'Elbe.

En application d'une convention franco-italienne du 2 décembre 1970, le ministère de la défense (secrétariat général pour l'administration/direction de la mémoire, du patrimoine et des archives) a la charge de la conservation de ces cimetières. La dégradation de l'environnement de la nécropole de Miano nécessita sa désaffectation et le transfert vers Venafro, en 1991-1992, des 1 234 corps qu'elle abritait.

Dominée par une chapelle aux vitraux d'albâtre et par un monument abritant des catafalques, la nécropole de Venafro reçut, sur une nouvelle place d'armes, le monument commémoratif de la campagne d'Italie transféré de Miano.

Elle rassemble aujourd'hui 5 559 tombes, ornées d'emblèmes confessionnels en travertin. Deux murs du souvenir portent le nom des soldats dont les corps ont été rendus aux familles. Venafro est ainsi devenu le lieu de mémoire des combats du C.E.F. pour le Monte Cassino.

Le cimetière du Monte Mario à Rome, installé sur une colline plantée d'oliviers et de pins, rappelle les opérations de juin et de juillet 1944. Ses 1 810 tombes entourent un autel de pierre posé au sommet du mont. Sur sa place d'accueil, le monument aux morts du "Corps Expéditionnaire Français", oeuvre du sculpteur Fénaux -dont la première pierre fut posée le 3 novembre 1947 par le maréchal Juin- représente un gisant.



Le service des travaux et bâtiments de l'ambassade de France en Italie assure l'entretien de ces lieux de mémoire, pour le compte de la direction de la mémoire, du patrimoine et des archives.

DMPA (Les chemins de la Mémoire)

Commenter cet article

yaïch jacques 28/07/2009 20:20

j'ai récemment appris que mon oncle Raymond Hadjadj a été tué à venafro le 15 mai 1944, il faisait partie du 7ème RTA, il avait 24 ans. j'ai reçu par hasard la photo de sa tombe au cimetière d'alger, mentionnant "mort à VAINARO"; en cherchant sur google earth, j'ai trouvé VENAFRO et la date correspond bien à la date de la bataille de venafro, près de monte cassino